Les 10 conseils pour aider son enfant à trouver son orientation

Tous les adolescents sont concernés par cette question d’orientation : « qu’est-ce que je vais faire plus tard ? ». Certains ont une idée précise du métier qu’ils veulent faire, tandis que d’autres peinent à en trouver un qui les motive. Voici 10 conseils pour aider votre enfant à trouver sa voie.

1. Voir large

Dans un premier temps, il ne faut pas s’imposer de contraintes, qu’elles soient géographiques ou budgétaires.

Établissez d’abord une liste de tous les métiers qui pourraient potentiellement plaire à votre enfant ainsi que leurs formations respectives. Renseignez-vous avec votre enfant sans prendre en compte les contraintes qui existent.

Si le cursus que votre enfant a choisi présente des contraintes budgétaires, cela peut éventuellement s’arranger à l’aide de bourse étudiante, de prêt étudiant ou de job étudiant.

2. Avoir de l’ambition

Votre enfant doit être conscient de ses limites et de ses difficultés, mais il doit surtout avoir de l’ambition afin de se dépasser. Il doit impérativement se challenger, sinon, il ne progressera pas. Si votre enfant reste motivé, il n’y a pas de raison qu’il ne réussisse pas !

3. Établir un bilan de personnalité

Il est important d’établir une liste des traits de personnalité de votre enfant avec lui. Ainsi, vous pourrez grâce à cette dernière réfléchir au domaine qui lui correspondra le mieux et à la formation qui permet d’y parvenir. De nombreux tests de personnalité sont accessibles sur internet.

4. Aider votre enfant à définir ses envies

Il est souvent difficile pour les adolescents de choisir un métier. Il faut se poser les bonnes questions. Comment est votre enfant ? Qu’aime-t-il faire ? Préfère-t-il travailler seul ou en équipe ? En répondant aux bonnes questions et en suivant les traits de personnalité de votre enfant, certains secteurs d’activité apparaîtront comme évidents.

Un grand nombre de sites répertorient des fiches métiers qui détaillent les caractéristiques de chaque métier (formation, salaire, …). À l’aide de recherches personnelles, votre enfant devrait au moins trouver des secteurs d’activité qui l’inspirent.

5. Aider votre enfant à définir ce qu’il n’aime pas faire

Les recherches personnelles de votre enfant lui permettront également de définir ce qu’il n’aime pas et ne souhaite pas faire plus tard. Si votre enfant n’aime par exemple pas les maths, inutile de garder les métiers comme statisticien ou ingénieur dans sa liste.

6. Définir une formation adaptée à votre enfant

Chaque individu a une personnalité différente. Il est donc primordial de savoir ce que votre enfant a envie de faire : est-il pressé d’entrer sur le marché du travail ? Cela permettra de faire un choix entre formations courtes, longues études, alternance, école ou fac.

Si votre enfant n’a toujours pas d’idée précise du métier qu’il souhaite faire, il vaut mieux qu’il s’oriente vers des études plus généralisées et plus longues. En effet, les études courtes comme le BTS ferment plus de portes lorsqu’on ne sait pas précisément ce qu’on veut faire. En effectuant de longues études, votre enfant élargira son champ de connaissances et aura le temps de réfléchir à un métier sans se précipiter.

7. Aller dans les salons de l’étudiant

Vous rendre avec votre enfant dans des salons de l’étudiant vous permettra de vous faire une idée de l’intégralité des opportunités possibles. Votre enfant pourra poser toutes les questions d’orientation qui le tourmentent et se renseigner plus précisément sur certaines formations et écoles qui lui plaisent.

Si après avoir effectué plusieurs salons, votre enfant n’a toujours pas idée de ce qu’il veut faire, il peut faire appel à un conseiller d’orientation, disponible gratuitement dans les établissements scolaires.

8. Analyser le marché de l’emploi

Il est important de réfléchir de façon stratégique avant de se lancer dans une formation. Prenez le temps d’analyser le marché de l’emploi sur des sites d’orientation afin de savoir quels sont les secteurs qui embauchent, ceux qui sont en expansion et ceux qui, au contraire, sont en baisse.

9. Hiérarchiser avec lui ses vœux d’études

Il faut que vous établissiez avec votre enfant une liste hiérarchique des formations qu’il aimerait faire, en commençant par celle qu’il préfère et en terminant par celle qu’il vise le moins. En moyenne, il est conseillé d’avoir une liste contenant entre 5 et 10 formations.

10. Conseiller votre enfant, sans lui forcer la main

Accompagnez votre enfant dans la découverte des métiers et des formations, mais c’est lui qui aura le choix final, il est donc inutile de le forcer à s’orienter vers une filière qui ne l’enchante pas. En effet, s’il ne s’agit pas de son propre choix, votre enfant finira sûrement par abandonner, ce qui n’est pas le but.

Dans le cas où la formation que votre enfant a choisie ne lui plaît pas, il ne faut pas paniquer, c’est très courant ! Se réorienter n’est pas une honte. Au contraire, il vaut mieux se réorienter dès le début afin de se former au métier de ses rêves.

Recevez gratuitement notre livre chez vous !

Complétez simplement le formulaire en bas de cette page 👇